Étiquettes

, , , , ,

Mercredi dernier, nous avons planté les pommes de terre avec un peu d’avance par rapport aux années passées. Nous avons choisi, comme l’an passé, de les faire sous paillis.

DSC02174Nous avons donc planté presque 30 Kg de semences : APOLLO 3 Kg, EMERAUDE 9 Kg, EDEN 9 Kg, mélange EMERAUDE/EDEN (autoproduction) : 4,5 Kg. L’essentiel de la semence provient de Payzons Ferme.

DSC02171

La parcelle qui reçoit les pommes de terre fait environ 50 m de long par 3,50 m de large soient 175 m². Le précédent cultural est un engrais vert composé de phacélie (semée à l’automne) et de graminées spontanées. Ce couvert (très ras) a été détruit par 3 passages de vibroculteur à 1 semaine d’intervalle chacun. Nous avons mis également un peu de cendre sur la parcelle soient 4 seaux de 16 litres.

DSC02178Puis, nous avons planté les pommes de terre en les posant tout simplement sur le sol travaillé (sans les enfouir) en lignes distantes de 70 cm et avec un tubercule tous les 30 à 40 cm en fonction de la précocité des variétés. Il y a donc au total 5 lignes de 50 m de long.

DSC02183

Nous les avons ensuite recouvertes de compost de déchets verts (450 Kg) et de compost de fumier maison demi-mûr (450 Kg également). La dernière demi-ligne n’a reçu aucun amendement.

WP_002246

Enfin, nous avons mulché le tout sous une couche d’environ 20 cm de vieux foin avec 2 balles rondes récupérées chez un voisin.

La plantation et l’épandage des composts nous a pris l’équivalent de 10,5 h pour une personne. Le paillage a requis 1,75 h pour une personne.

Je publierai d’autres informations en cours de culture et en tout cas lorsque nous récolterons les pommes de terre.