Bienvenue !

Vedette

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous êtes intéressés par le jardinage écologique, par le maraîchage biologique ?

Vous souhaitez produire naturellement légumes et fruits ?

Vous vous intéressez aux problématiques d’autosuffisance alimentaire et d’autonomie des populations ?

Ce site a pour objectif de vous présenter une activité de conseil-formation en agroécologie pour la région Midi-Pyrénées.

Que vous soyez centre de formation agricole, associationcollectivité locale  ou particulier vous trouverez des propositions de prestations de service pour répondre à vos besoins.

Emmanuel CHEMINEAU

Ingénieur en Agriculture – Animateur en Agroécologie

Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Emmanuel CHEMINEAU et plus de 35 millions de professionnels

Publicités

Un petit feu…

L’hiver est arrivé de manière précoce cette année. Ce billet est destiné à présenter le moyen de chauffage que nous utilisons depuis près d’une dizaine d’année : le poêle de masse ou à accumulation.

IMG_20171126_081719

Ce poêle a été assemblé sur place par une petite société artisanale du Tarn qui s’appelle HIEMSTRA. Il pèse 1 tonne et fait partie des « petits » poêles de masse. Vous trouverez plus d’informations sur ces poêles ici.

Le principe est relativement simple : l’air arrive par le bas en passant par le tiroir à cendre. Les fumées résultants de la combustion du bois circulent dans le bâti, reviennent dans le foyer pour une seconde combustion, libèrent de la chaleur qui est stockée dans la masse du poêle avant de ressortir par le conduit.

_flux_fumees190510_T2

Pour bien fonctionner, la combustion du bois doit se faire rapidement en 1h à 1h30 maximum avec un feu vif, en tisonnant régulièrement. Une fois la combustion achevée, la chaleur accumulée est restituée durant plusieurs heures par rayonnement infra-rouge en réchauffant les corps et les masses dans la maison ce qui offre un confort thermique supérieur aux système de chauffage par convection. Le bois utilisé doit donc être fendu avec des diamètres plutôt petits.

IMG_20171209_160412

Pour le démarrage, le foyer est chargé en bois. Le démarrage se fait donc par le dessus avec du papier et du petit bois (cagettes, écorces, etc…)

Après le démarrage, une fois la température de 150°C atteinte, la trappe de passage directe des fumées vers le conduit est fermée de manière à ce que les fumées suivent dorénavant leur circuit pour charger la masse du poêle en chaleur.IMG_20171126_082131La combustion se déroule ensuite jusqu’à ce qu’il ne reste que des cendre dans le fond du foyer. Celui-ci peut alors être utilisé pour chauffer des plats ou cuire du pain.

La température des fumées de sortie n’excède pas 350°C.

Depuis que nous utilisons ce poêle, nous avons divisé notre consommation de bois par 2 par rapport à un poêle classique (type fût Godin). Nous utilisons donc entre 5 à 6 stères de bois chaque année pour un confort thermique bien supérieur à ce que nous connaissions et la possibilité de cuisiner tous les jours avec le poêle une fois la flambée effectuée. Nous n’avons jamais regretté cet investissement (autour de 7000 €). J’ajoute que lors du ramonage annuel que nous effectuons nous récupérons l’équivalent d’un grand bol de suies et pas plus.

Pucerons des racines

 

J’ai été interpellé ces derniers jours par 2 personnes qui avaient des problèmes sur laitues : infestation de pucerons sur les racines même des plants causant leur dépérissement. Après recherche, il s’avère que ces pucerons sont des pucerons lanigères (ou laineux) des racines Pemphigus bursarius. Ces pucerons peuvent attaquer les laitues voire d’autres légumes (chicorée, artichaud, carotte ou haricot) souvent à proximité de leur hôte primaire qui est le peuplier et notamment le peuplier noir. Voici quelques photos prises sur un plant de laitue atteinte chez un habitant de Saverdun :

 

Les moyens de lutte « classiques » contre les pucerons sont utilisables mais le problème est l’accès aux colonies sur les racines des plantes.

D’après un article sur le site de Terre Vivante on peut procéder en curatif à des arrosages avec divers produits ou préparations :

  • anti-puceron du commerce aux extraits de pyrèthre, aux doses indiquées
  • purin de fougère (850 g dans 10 litres d’eau, macération une semaine, dilué à 10 %)
  • décoction de tanaisie (400 g dans 10 litres d’eau, macération 24 heures, faites bouillir 15 mn, utiliser non diluée).

J’ajouterai la possibilité d’un traitement avec du macérât huileux d’ail à 5 % et du savon noir à 3 %. Le macérât huileux d’ail est en effet un bon insecticide et son effet et renforcé par l’effet asphyxiant du savon noir.

Le macérât huileux d’ail est très facile et rapide à préparer : prendre 100 g d’ail avec la pelure, hacher finement. Mélanger dans 3 cuillères à soupe d’huile végétal. Laisser macérer 12h à couvert et à l’abri de la lumière puis mettre la préparation dans une passoire à mailles fines et faire passer 1 l d’eau (de pluie de préférence ou du robinet mais sans trop de chlore) pour récupérer l’huile contenant les principes actifs extraits de l’ail. La solution obtenue est à utiliser diluée à 5 %. L’ail est en outre un bon fongicide et bactéricide.

L’article de Terre Vivante ajoute que des arrosages réguliers par temps sec et le binage perturbent les colonies. On peut coupler ces opérations avec les traitements.

Bon courage aux jardiniers !

Récolte du miel

Mots-clés

, ,

Cette année nous avons pu récolter un peu de miel de nos ruches : 12 Kg qui nous permettrons d’avoir du miel toute l’année pour notre consommation familiale. Cela faisait plusieurs années que nous n’avions rien pu prendre aux abeilles mais cette année était meilleure et les réserves des ruches sont pleines.

Voici quelques photos de cette récolte :

Stage « Cheminons vers l’Autonomie » du 7 au 11 août 2017

Mots-clés

, , , , , ,

L’association Terre & Humanisme propose une session du stage « Cheminons vers l’Autonomie » du 7 au 11 août 2017 sur la ferme agroécologie la Fustière.

Les inscriptions sont à faire auprès de Terre & Humanisme ici.

L’objet de ce stage est de donner des pistes sur divers domaines de l’autonomie (alimentaire, santé, jardin, énergie, etc…). La semaine est construite autour de demi-journée par thème.

Le programme prévisionnel est là ; Prog prévi CVA 2017Prog prévi CVA 2017

Les intervenants sont les suivants :

Patrick CHARMEAU : écoconstructeur et jardinier averti

Véra MASURAT : mène un projet d’autonomie depuis plusieurs décennies avec son mari

Bétina SENTENAC : ethno-botaniste

Claire BULTE : auteure de livres sur les plantes et formatrice en transformation et valorisation des PPAM (Plantes à Parfum Aromatiques et Médicinales)

Emmanuel CHEMINEAU : paysan et formateur en agroécologie, auteur de ce blog

Il reste des places pour ce stage n’hésitez pas à contacter Terre & Humanisme pour vous y inscrire.

 

Café Citoyen vendredi 10 février à Auterive

Mots-clés

, , , ,

Un Café Citoyen est proposé par la France Insoumise ce vendredi 10 février 2017 de 20h30 à 22h30 à la Salle du Belvédère à Auterive.

Il y sera question d’une « agriculture écologique et paysanne pour une alimentation de qualité ». Un thème très intéressant et qui devrait être d’actualité pour tout le monde…

bandeau

Nouvelle session de la formation de spécialisation « Modules d’Agro-Ecologie » au CFPPA Ariège-Comminges

Le CFPPA Ariège-Comminges propose sur son site de Pamiers une nouvelle session de sa formation de spécialisation « Modules d’Agro-Ecologie » dans laquelle j’interviens largement.

Cette formation s’adresse à des porteurs de projet d’installation agricole titulaire d’un diplôme agricole et à des agriculteurs installés, intéressés par l’agro-écologie et par les techniques sol vivant.

Cette formation en agroécologie est destinée à aider à construire un projet et à le mettre en œuvre. Elle aura lieu du 3 avril au 13 octobre 2017 et permettra aux stagiaires d’acquérir les savoirs de bases indispensables et à utiliser des outils pratiques pour améliorer un agrosystème et tendre vers un agroécosystème plus résilient et autonome. Elle est largement basée sur des cas concrets et des suivis de parcelles et de réalisations d’agriculteurs. Les temps d’échange dans le groupe et avec des professionnels seront privilégiés.

4 modules pédagogiques sont proposés :

• Agronomie du sol vivant : les bases du fonctionnement agronomique et biologique du sol, études de milieu.

• Techniques de conservation des sols : techniques en production végétale, matériels spécialisés, outils de gestion de la fertilité, etc…

• Agroforesterie et agrosylvopastoralisme : connaissances de base sur les arbres, effets des systèmes agroforestiers, méthode d’élaboration de plans de gestion agroforestiers.

• Diagnostics et suivi de projets : aide au suivi de vos projets concrets en agroécologie à partir de différentes méthodologies (méthode IDEA, diagnostic agroécologique, méthodologie du design en permaculture, …).

Ces modules sont liés de manière à analyser les pratiques et à progresser dans la connaissance du fonctionnement des agroécosystèmes et des mécanismes à l’œuvre.

Cette formation est prise en charge par la Région Occitanie et se déroule entre le printemps et l’automne. La durée totale de la formation est de 280 heures dont 140 h en regroupement sur Pamiers (environ 1 journée par semaine en dehors des congés d’été) et 140 h en travaux personnels (supports de cours numériques et mise en pratique sur son projet). Possibilités de réaliser 56 heures de stage en exploitation agricole.

presentation-mae-2017

2017 et un nouveau programme de stages à la ferme la Fustière

Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , ,

Je suis heureux de vous proposer le nouveau programme des stages pour l’année 2017 sur la ferme agroécologique la Fustière avec 2 types de propositions :

• un nouveau cycle cycle de stages à la ferme sur le jardinage écologique entre les mois de février et juillet. Comme l’an passé je propose de nouveau 2 jours d’introduction à la permaculture et un nouveau thème sur les petits élevages qui sera traité début juillet 2017

• une semaine de stage « Cheminons vers l’autonomie » organisée pour le compte de l’association Terre & Humanisme du 7 au 11 août 2017. La première édition de ce stage qui a eu lieu en août 2016 a rapporté un franc succès.

p1150783p1150696

Renseignements et inscriptions . Pour donner une idée du déroulement de ce stage vous trouverez le programme de celui de l’an dernier ici.

p1150531 p1150358 p1150370 p1150177

Voyons en détail la proposition de cycle de stage à la ferme sur le jardinage écologique. L’ensemble des stages proposés constitue le cycle complet avec une progression en fonction des saisons mais chacun des stages peut être suivi indépendamment des autres. Comme l’an dernier nous poursuivons l’introduction de la permaculture comme méthodologie d’élaboration de jardins et vergers et en nouveauté cette année, une journée sur les petits élevages.

Le cycle comporte donc 11 jours de stages (6,5 heures, de 9 h à 17 h avec une pause déjeuner de 12 h à 13 h 30). Ils ont tous lieu sur la ferme agroécologique la Fustière sur la commune de Canté en Basse Ariège.

Pour plus de renseignements consultez les conditions de participation 2017. Vous y trouverez le tarif des journées.

Si vous souhaitez vous inscrire merci de nous renvoyer le formulaire inscription 2017 à notre adresse postale.

Le planning des stages est le suivant :

• 11 et 12 février 2017

1 –Stage introduction à la permaculture concevoir son jardin potager et son verger

La permaculture est une méthodologie de création de systèmes autonomes et durables. Ces systèmes peuvent être bien entendus agricoles et nourriciers, mais les principes peuvent être adaptés également aux systèmes humains : vie collective, entreprisextension-jardin-agroecologiquee, famille…
La permaculture se base sur les savoirs des sociétés traditionnelles (de même que sur les dernières avancées scientifiques en systémique, biologie, botanique, bio-climatisme) ainsi que sur le fonctionnement des écosystèmes naturels, gages de production et de résilience…
Ces deux jours vous permettront de connaître et comprendre éthique, principes et techniques de la Permaculture, pour les appliquer ensuite pour vous et vos proches.

25 février 2017 COMPLET !

2 – Assolement rotations associations

tomates-et-blettes-r

Prévoir un assolement des cultures, connaître les principes de la rotation des cultures ainsi que les cultures associées dont l’agroforesterie

• 11 mars 2017

3 – Semis et plantations

plants-tomates

Connaître et pratiquer les différentes techniques de semis et de plantation des légumes

• 8 et 9 avril 2017 ANNULE !

4 –A la découverte du sol, véritable être vivant

horizons-lombrivarium

Comprendre et connaître le fonctionnement du sol, sa constitution, la vie qu’il abrite, source de sa fertilité

5 – Travailler la Terre en la préservant

traction-billoneur-r

Connaître les techniques, les outils et les conditions optimales pour intervenir sur un sol en préservant la vie qu’il abrite

• 29 avril 2017

6 –Stage fertilité du sol : engrais verts, mulchs nourriciers et composts

phacelie

Comprendre l’action des engrais verts, connaître les principaux engrais verts et savoir les utiliser. Connaître les effets des mulchs nourriciers. Comprendre le processus de compostage et savoir réaliser du compost selon différentes méthodes

• 27 mai 2017

7 – Les soins naturels aux plantes et aux arbres

fabrication-em

Connaître les usages des produits de traitement, les vertus des plantes et les préparations microbiennes

• 17 juin 2017

8 – L’eau et les couvertures du sol au jardin

paillage

Comprendre la problématique de l’eau et ses enjeux, savoir utiliser l’eau de façon efficace et économe. Comprendre l’intérêt de la couverture du sol, connaître les différents matériaux utilisables et savoir les employer

• 1er juillet 2017

9 – Semences et variétés, les trésors de la biodiversité

semences-tomates

Connaître les différents types de semences utilisables, apprendre à les extraire et les conserver

• 15 juillet 2017

10 –Petits élevages : des animaux et des cultures

brebis-bois

Bases pour démarrer un petit élevage : brebis, basse-cour, cochon, … Liens avec le jardin et les arbres

Chacune de ces journées de stages a lieu sur la ferme agro-écologique de la Fustière, située en Basse-Ariège sur la commune de Canté.

Si vous souhaitez obtenir plus de renseignements sur ces stages vous pouvez nous contacter en utilisant le formulaire de contact.