Étiquettes

, , , , , , , ,

Nous proposons avec l’association Terre & Humanisme un nouveau stage cet été. Il est intitulé « Concevoir son projet d’agroécologie vivrière« . Il aura lieu sur la ferme du 2 au 6 août prochains.

L’agriculture vivrière est la forme d’agriculture la plus pratiquée par les paysans à travers le monde. Son objectif principal est de nourrir le paysan, sa famille et ses proches. Les excédents des productions sont, en général, vendus sur des marchés locaux en circuits courts. Dans bien des pays, l’agriculture qui est pratiquée par ces paysans est de l’agroécologie.

Chez nous, l’agriculture vivrière est peu reconnue et pourtant elle est pratiquée par un certain nombre de personnes qui ont souvent une autre activité professionnelle principale. L’agroécologie offre un ensemble de pratiques et de principes qui peuvent grandement aider les projets vivriers.

Objectifs :

  • Apprendre à connaître son lieu à travers différents diagnostics
  • Comprendre le fonctionnement d’un sol et la façon de l’aggrader tout en produisant des denrées agricoles ou en élevant des animaux
  • Comprendre la place des arbres dans les agroécosystèmes et leur complémentarité avec les cultures ou les élevages
  • Connaître l’importance des élevages et leurs complémentarités avec les cultures
  • Envisager une gestion de l’eau pour se préparer aux changements climatiques

Contenu :

  • Les grands principes de l’agroécologie : écosystème sol vivant, travail respectueux, gestion de la fertilité, soins et traitements naturels, semences appropriées, associations de cultures, gestion de l’eau, élevages
  • Présentation de différents outils de diagnostic d’un site ou comment étudier son milieu : terre, eau, air et soleil
  • Techniques d’aggradation de sol pour produire des denrées agricoles
  • Les arbres, piliers de l’agroécosystème : fonctions biologiques et produits à attendre
  • Place des animaux : complémentarité avec les arbres et les cultures, produits, place dans l’agroécosystème
  • Gestion de l’eau : récupération d’eau de pluie, ouvrages de rétentions, irrigation et économies d’eau
  • Temps de travail sur les projets personnels des stagiaires

Méthodes et outils pédagogiques :

  • Alternance de présentations théoriques et d’ateliers pratiques
  • Analyse de situations sur la ferme-support
  • Remise de supports écrits
  • Jeux coopératifs
  • Travaux de groupe et personnels sur les projets des participants

Ce stage est animé par 3 formateurs :

  • Emmanuel CHEMINEAU – auteur de ce blog : paysan en agriculture vivrière et actuellement formateur en agroécologie et en permaculture au CFPPA ARIEGE-COMMINGES – Travaille dans l’agriculture depuis 30 ans en ayant été tour à tour éleveur de brebis laitières et allaitantes, directeur d’exploitation d’un lycée horticole, ouvrier agricole et enfin maraîcher et couvreur-zingueur.
  • Valérie VANNESTE : animatrice en agroécologie et formatrice en permaculture, Valérie pratique l’animation de formations depuis 10 ans en utilisant des outils pédagogiques qui relient notre espèce à son environnement. Jardinière elle a intégré les plantes sauvages et comestibles au quotidien et se soigne aussi avec les plantes.
  • Bruno GHISCLARD : animateur en agroécologie et formateur en permaculture. Paysagiste pendant plus de 30 ans, Bruno a eco-rénové et conçu son lieu de vie en suivant les principes permacoles. Marcheur, il entraîne actuellement Itaq un âne de deux ans au portage, à l’attelage et au débardage.

Bruno et Valérie sont les paysans de la Micro-ferme vivrière  « La Grangette »en Ariège. Ils ont créés l’association Chemins Permaculturels qui propose des stages et chantiers participatifs chez eux. Voici le lien vers la présentation de leur site :https://prezi.com/view/eYdyb5eha8vxU0eGsTjM/

Programme :

Les inscriptions à ce stage sont à faire directement auprès de Terre et Humanisme ici.