Étiquettes

, , , , , ,

J’ai profité d’une semaine de vacances pour refaire à neuf la couche chaude électrique qui nous sert depuis plus de 8 ans et dont les supports bois n’avaient pas résisté à l’humidité liées aux arrosages.

Voici le matériel qui a été acheté pour ce chantier :

Rails et montants métalliques : 11,25 €

chauffage électrique au sol BLYSS 2m² : 79 €

 

thermostat programmable et sonde de température BLYSS : 49 €

plaques de polystyrène extrudé d’épaisseur 40 mm : 14,16 €

vis autoforeuses : 3,90 €

105 Kg de sable à maçonner : 10,05 €

J’ai gardé le cadre métallique existant sur lequel j’ai positionné une ossature métallique avec des rails et des montants à placo.

Cette première ossature est fixée avec des vis autoforeuses sur la structure métallique.

Une seconde ossature plus simple est fixée sur la première.

Elle sert à recevoir les plaques de polystyrène.

Des planches en bois récupérées de la précédente installation sont mises sur les pourtours de la structure pour former un bac.

Une vieille bâche de serre est positionnée dans le bac de façon à protéger la structure de l’humidité qui résultera des arrosages. Une couche de sable de 1-2 cm est déposée pour recevoir la nappe chauffante.

L’étape suivante consiste à positionner la sonde de température et à la raccorder au thermostat sans oublier de raccorder également la nappe chauffante.

Puis on peut reprendre le travail sur le bac en noyant la nappe chauffante dans 3-4 cm de sable à maçonner. Le sable est étalé à la taloche et égaliser au niveau.

Ajout d’arceaux et d’une bâche pour créer un petit tunnel qui sera chauffé par la nappe chauffante. Enfin programmation du thermostat.

Les premiers semis à chaud peuvent être accueillis.

IMG_0542

Voici un petit bilan de cette opération :

Le coût total des matériaux achetés est de 167,36 €.

Sans compter le démontage de l’installation précédente, le temps de travail total est de 6 à 7h.

Et c’est reparti pour 8-10 ans !