Les mises-bas des brebis ont débuté fin décembre, le 23 exactement avec la naissance de deux agneaux (un mâle noir et une femelle blanche) de Giboule, notre brebis meneuse qui démarre toujours la saison. Elle a été suivi de près par sa fille, Choubee qui n’a fait qu’un seul agneau, un mâle tout noir.

Depuis, 6 brebis ont donné naissance à 7 agneaux : 6 mâles et une femelle. La parité n’est pas respectée cette année. Mais il reste encore 3 brebis attendant le bon moment pour mettre bas. Peut-être feront-elle des doubles avec une majorité de femelles ? Nous le saurons dans quelques temps. D’ici là, les mères et leurs agneaux ont été séparés du reste du troupeau (en tout 9 brebis et un bélier, un agneau et 3 agnelles) pour pâturer sur les deux petits prés-vergers sur lesquels attendait de l’herbe verte. Les besoins des brebis en lactation sont plus importants car elles doivent produire du lait pour leurs agneaux en plus de se nourrir elle-même. Aussi, ces deux petites parcelles avaient-elles été réservées pour le démarrage des lactations.