Étiquettes

, , , , ,

Blé "Pancho"

Après quelques pannes du tracteur (toujours au bon moment..), je suis parvenu à semer la parcelle prévue en blés. Pourquoi blés ? Car j’ai semé plus de 2000 m² avec un mélange d’anciennes variétés de blés boulangers : Blé d’avril, Provence non barbu, Barbu de Toscane, Rouge de Bordeaux, Pèche Vèque de Rodez et Touselle rouge de la Drôme. J’ai aussi semé le blé que je fait depuis plusieurs années : Pancho (une variété plus récente).

Ces blés serviront à nourrir les animaux et nous donneront de la farine grâce au moulin que nous venons d’acquérir. En plus de ces variétés, j’ai aussi semé en toute petite quantité d’autres céréales pour en conserver la semence : Cebada Orge d’Italie, Seigle Cussac calardes et Blé Rouge de Clairvaux. Une part de la récolte sera retournée à l’association pour laquelle je parraine ces semences, Savoirs de Terroir qui a créé un conservatoire de semences : Balseli.

La parcelle semée en blé fait l’objet d’un projet d’agroforesterie. Nous avons prévu d’implanter des rangées d’arbres à 8 m d’écartement pour ramener de la biodiversité. Les cultures de céréales et de légumes se feront entre ces arbres. Les rangées seront implantées perpendiculairement au vent dominant, le vent d’Autan de façon à limiter son incidence et à créer un micro-climat plus propice aux cultures. Les deux rangées extérieures seront des haies fruitières avec des arbres de haute tige, des arbustes fruitiers, des plantes de sous-bois et des lianes. Pour plus de renseignements sur l’agroforesterie vous pouvez visiter le site de François Gardey de Soos, paysan de l’Aude et pionnier de l’agroforesterie.

La préparation de la parcelle, dont une bonne moitié était implantée en engrais vert (moutarde, phacélie, trèfle blanc,..), s’est faite au vibroculteur en 4 passages croisées. J’ai effectué le semis à la main en semant en même temps que les blés du trèfle blanc sur l’emplacement des futures lignes d’arbres. Il n’y a plus qu’à attendre que tout lève…